Guide Psoriasis

Le psoriasis est une inflammation de la peau qui génère des plaques blanches sur les différentes parties du corps. Ces plaques blanches se détachent sous formes d’écailles et de rougeurs. Les coudes, les genoux et le cuir chevelu sont souvent touchés par ces plaques blanches. Le psoriasis n’est pas une maladie contagieuse et peut être atténué par des traitements appropriés.

La paume des mains, la plante des pieds ou les articulations deviennent très sensibles quand elles sont touchées par le psoriasis. Cette maladie nuit à la vie sociale et la personne atteinte peut parfois être complexée par le regard des autres.

Le psoriasis touche dans la plupart des cas les peaux blanches. Il apparaît chez les hommes et les femmes au début de la trentaine et peut aussi toucher les enfants et même les bébés.

Causes du psoriasis

Les causes exactes du psoriasis n’ont pas été identifiées mais on a associé au fil des années quelques facteurs à la maladie. Selon les chercheurs, les facteurs environnementaux et la génétique peuvent être responsables de la maladie.

Le psoriasis peut se propager entre les membres d’une famille, nous mettons toutefois en cause les antécédents familiaux à l’apparition de cette maladie de peau.
Le stress physique ou psychique, une infection, l’anxiété et une blessure peuvent aussi déclencher la maladie.

Le psoriasis peut se développer suite à une intervention chirurgicale ou à l’abus de certains médicaments comme les bétabloquants, les antipaludéens de synthèse, les inhibiteurs de l’enzyme de conversion, le lithium et certains anti-inflammatoires.

Cette maladie de peau a aussi des origines auto-immunes. Les cellules se multiplient plus vite que d’habitude sous l’épiderme. Le renouvellement des cellules se fait tous les 3 à 6 jours alors que la période normale est de 28 à 30 jours. L’organisme produit de la peau en excès d’où l’apparition des croûtes épaisses sur l’épiderme.

Par ailleurs, le psoriasis peut survenir avec des frottements répétitifs des vêtements contre la peau comme dans la pratique d’une activité sportive intense. Cette maladie peut aussi être causée par une réaction allergique à un certain type de tissu comme le nylon.

Les différents types de psoriasis

Psoriasis vulgaire

Le psoriasis vulgaire est le plus populaire et se distingue par des plaques rouges mesurant quelques centimètres et recouvertes par une peau nacrée. Le psoriasis se manifeste sur les coudes, les genoux, les régions lombaires voire le cuir chevelu.
Lorsque les plaques diminuent, il devient difficile de les diagnostiquer. Le psoriasis vulgaire ressemble à une mycose.

Psoriasis nummulaire

Le psoriasis nummulaire a l’aspect d’un champignon ou d’une infection. Les plaques font la taille d’une pièce de monnaie.

Psoriasis en gouttes

Ici les plaques sont petites ressemblant à des gouttes d’eau et apparaissent soudainement partout sur le corps. Le psoriasis en gouttes est souvent une conséquence d’une infection banale telle que la rhino-pharyngite. Elle apparaît chez ceux âgés de moins de vingt ans. Le psoriasis en gouttes ressemble aux tâches de la varicelle ou à des piqûres d’insectes.

Psoriasis des plis

Aussi connu comme le psoriasis inversé, cette forme de la maladie affecte uniquement les zones du corps qui font des plis. Nous pensons ici à l’aine, aux aisselles, aux plis des genoux ou des coudes. Les plaques ne sont pas recouvertes de peau contrairement au psoriasis vulgaire. Il est relativement difficile de diagnostiquer cette forme de la maladie car elle se situe uniquement dans les zones des plis. Ces plaques peuvent être confondues à des lésions d’intertrigo (inflammation au niveau des plis due à un microbe ou à la transpiration).

Psoriasis du cuir chevelu

Le psoriasis du cuir chevelu ressemble au psoriasis vulgaire qui se manifeste par des plaques rouges recouvertes d’une peau blanchâtre. Cette forme de psoriasis se caractérise par des démangeaisons et la peau blanchâtre se détache facilement du cuir chevelu, comme pour les pellicules. Les plaques peuvent toutefois avoir l’effet d’un casque tant elles sont épaisses et elles peuvent s’accompagner de saignements.

Psoriasis des ongles

Les lésions ressemblent à celles causées par un champignon. Ce type de psoriasis peut être responsable des cassures des ongles.

Psoriasis des muqueuses

Le psoriasis peut affecter les muqueuses génitales ou buccales. Cette forme de la maladie peut se manifester sur les joues internes, ou la langue. Il est difficile de diagnostiquer le psoriasis des muqueuses s’il se situe dans la zone génitale et peut même présenter un handicap à toute activité sexuelle.

Psoriasis palmo-plantaire

Ici les plaques apparaissent sur la peau de la paume des mains ou la plante des pieds et peuvent gratter. Les plaques sont brillantes, causant ainsi l’épaississement de la peau.

Rhumatisme psoriasique

Cette forme de psoriasis touche les articulations, et survient chez les personnes de plus de cinquante ans. Les articulations deviennent douloureuses et les mouvements se font difficilement.

Symptômes du psoriasis

Maladie chronique de la peau, le psoriasis se manifeste principalement par une émergence de plaques sèches et rouges sur plusieurs parties du corps. On retrouve plusieurs formes cliniques de psoriasis, notamment :

• Pustuleux : il se manifeste principalement par des lésions recouvertes de pustules et apparaissent souvent sur la plante des pieds et sur la paume des mains.

• En plaques : les lésions sont larges, rondes ou ovales et rouges. Elles sont généralement recouvertes de croûtes de peaux blanches.

• Cuir chevelu : des plaques rouges, accompagnées de quelques squames argentées apparaissent sur la lisière du front et sur le cuir chevelu.

• Inverti ou inversé : des tâches rouges qui émergent dans les plis (organes génitaux, les fesses, aisselles, aines, plis du ventre). Ils sont souvent douloureux.

• Gouttes : Plus rare, ce type de psoriasis frappe principalement les adolescents et les enfants. Il peut apparaître après une pharyngite ou angine. Les signes se manifestent souvent sur les jambes, les bras et le tronc

Evolution du psoriasis

Selon les professionnels de santé, les charges émotives ou un choc (rupture, décès, accident) peuvent optimiser l’évolution des symptômes. Comme le stress encourage aussi la progression de la maladie,  misez sur les techniques de relaxation. (la respiration profonde, la marche, ou la musique pour détendre l’organisme).

Une surcharge pondérale peut également aggraver ou déclencher cette situation. On développe les symptômes de psoriasis suite à la prise de certains médicaments comme les bétabloquants, le lithium ou les inhibiteurs de l’enzyme de conversion.

Les lésions évoluent principalement en poussées, ce qui peut s’avérer problématique au dépistage. La progression de la maladie est souvent affectée par votre type de peau et les facteurs génétiques et psychologiques.

Examens du psoriasis

Déroulement de l’examen

de rougeurs. Votre médecin peut réaliser un grattage des lésions pour analyser les squames typiques et écarter la présence d’une autre affection. En cas de doute, on peut aussi avoir recours à une biopsie. Cette procédure est effectuée au niveau de la peau blanchâtre qui apparaît sur les plaques rouges.

Lors de l’examen, le dermatologue va également observer les démangeaisons, la persistance de l’inflammation et l’évolution des plaques de rougeurs. Si vous souffrez de psoriasis sévère, il va essayer de repérer les autres pathologies associées (diabète type 2, graisses dans le sang, obésité, stress).

Spécialiste du psoriasis

Le spécialiste du psoriasis, ou le dermatologue, permet de dépister les affections au niveau de la bouche, des organes génitaux externes, des ongles, du cuir chevelu et de la peau. En France, ce spécialiste soigne également les maladies sexuellement transmissibles.

Hormis le psoriasis, cet acteur de santé traite l’acné, l’urticaire, le prurit,  l’érythrose et la couperose. Pour atténuer les symptômes, il peut effectuer des traitements par lampes flash ou par laser. En cas de psoriasis modéré, il vous prescrit des crèmes et des lotions qui visent à réduire les rougeurs et les lésions.

Remboursement Sécurité sociale

La Sécurité Sociale vous apporte une prise en charge de 70% pour vos frais de consultations dermatologiques si vous respectez le parcours de soins coordonnés. Le remboursement s’effectue sur la base de 28 euros (incluant 2 euros de majoration provisoire et 3 euros de majoration de coordination spécialiste).

Si la consultation s’effectue hors de la prescription du médecin traitant, le patient est alors remboursé à hauteur de 30% (soit 8,4 euros).

Le niveau de prise en charge est également influencé par le secteur de convention du dermatologue. Ceux exerçant en secteur 2 pratiquent des honoraires libres et cette somme n’est pas prise en charge par la Sécurité Sociale. En ce qui concerne les dermatologues du secteur 1, les honoraires peuvent être imposés en cas de demande spéciale du patient (consultation en dehors de l’heure de visite).

L’Assurance Maladie ne prend pas en charge les honoraires des dermatologues du secteur 3, car ils sont non-conventionnés.

Remboursement Mutuelle

On peut également se tourner vers une mutuelle pour optimiser la prise en charge des dépenses dermatologiques. Les complémentaires vous offrent une couverture sur les lotions et les crèmes prescrits par un spécialiste du psoriasis. N’hésitez pas à faire une demande de devis mutuelle en ligne pour dénicher les formules les plus abordables du marché.

Traitements du psoriasis

Il n’existe pas vraiment aujourd’hui de cure pour le psoriasis.  Cependant, certains traitements sont utilisés pour calmer et freiner la progression de cette maladie.  Le traitement choisi varie en fonction de l’étendue du psoriasis.  Il est donc essentiel de prendre en considération les facteurs qui suivent : la forme du psoriasis ; la gravité de la maladie ; l’âge, le sexe, les conditions de vie de la personne et la tolérance de la personne aux traitements antérieurs. Des crèmes, des médicaments et des remèdes naturels sont des formes de traitement du psoriasis.

Médicaments Immunosuppresseurs

•    La méthotrexate
•    La ciclosporine
•    Les biologiques
•    Les modulateurs des lymphocytes
•    Les anti-TNF-alpha

Crèmes à base de corticoïdes

En cas de psoriasis léger, le médecin prescrit dans un premier temps des corticoïdes.  Des lotions ou des crèmes avec de la cortisone et ses dérivés sont indiqués.  Les « formes » de corticoïdes sont distinctes.  Le médecin ou le pharmacien est chargé de fournir des informations précises sur les crèmes à base de cortisone et ses dérivés.

Puvathérapie

Dans le cadre de ce traitement, un médicament de type psoralène est utilisé et le patient s’expose aux ultraviolets A.  Le rôle du psoralène est d’accroître la réceptivité de la peau au contact de la lumière.
Dérivés de la vitamine D3 :
Ces dérivés sont sous forme de lotions, de crèmes et de pommades.  Les crèmes contiennent du cacitris, calopotriol et tacalcito.

Des traitements locaux peuvent être indiqués chez le patient souffrant de psoriasis.  Sous forme de pommades ou de crèmes, les traitements locaux sont conçus à partir d’acide salicylique de la classe des kératolytiques ou de goudron.  Leur fonction est de décaper les plaques.

Traitements  Naturels

Traitement naturel à base d’eau

La réhydratation de la peau sèche est l’un des meilleurs médicaments naturels du psoriasis.  En pratiquant la natation, en prenant une douche, en appliquant une compresse humide et en se trempant dans un bain, les plaques du psoriasis se détachent.  L’eau tiède doit être privilégiée à l’eau chaude.

Traitement avec gourde amère

À verser du jus de gourde dans un verre et ajouter une cuillère à café de jus de citron.  Un verre sur une période de 4 à 6 mois au quotidien est recommandé.

Traitement à base d’huile de noix de cajou

L’huile récupérée à partir de la noix de cajou doit être appliquée sur la zone affectée.

Traitement à base d’huile d’avocat

L’application de l’huile d’avocat se fait sur la partie affectée par le psoriasis.

Cure de désintoxication

Cette cure consiste à prendre du jus de fruits ou de légumes ainsi que des plantes dépuratives.  Le jus d’alcalinisation, dont les fruits contiennent un faible apport en acide, comme la banane, le raisin sucré et le melon, sont à privilégier.  Les légumes pouvant être utilisés dans la préparation du jus sont les suivants : la carotte, le chou, la betterave et le céleri.

Aliments à consommer

•    Fruits et légumes;
•    Poissons : saumon, sardine, maquereau ;
•    Aliments fermentés avec un apport élevé en probiotiques.

Aliments à proscrire

•    Viande rouge;
•    Charcuterie;
•    Hydrates de carbones raffinés ;
•    Café ;
•    Alcool.

Psoriasis : prévention et conseil

Dans le cadre de la prévention du psoriasis, quelques conseils s’avèrent d’une grande efficacité.

À consommer des aliments sains.  Les fruits et les légumes sont des aliments qui contiennent un apport élevé en antioxydant, et les omégas 3 présents dans les poissons gras et les compléments alimentaires doivent également être favorisés.

À s’abstenir du tabac et des boissons alcoolisées.  Ce sont les drogues qui augmentent les risques de formation du psoriasis.

Porter des tenues légères et confortables pour éviter les frottements et les irritations.

Pour le soin de la peau, une bonne hydratation est essentielle.  À prendre une douche à l’eau tiède au lieu d’un bain, tout en utilisant des produits qui n’irritent pas la peau.

Les cures à la mer morte ou les cures thermales sont idéales.

Il est important de réduire le stress.

Le psoriasis peut avoir des répercussions émotionnelles et relationnelles chez la personne.  Il est donc recommandé d’avoir recours au psychologue pour apprendre à mieux vivre sa maladie.

Psoriasis : Mieux vivre avec la maladie

Le psoriasis peut être handicapant dans la vie quotidienne plus particulièrement si les parties visibles du corps sont touchées. Les personnes atteintes peuvent être dans certains cas marginalisées. Il existe des moyens simples et abordables pour mieux vivre avec le psoriasis.

1. Il faut suivre scrupuleusement le traitement mis en place par votre médecin. Il faut avant tout faire preuve d’énormément de patience car les effets du traitement ne sont parfois visibles que bien plus tard. Il est capital de respecter les doses des médicaments prescrits. Il ne faut surtout pas dépasser le dosage sous prétexte que vous ne constatez pas d’amélioration.
2. Il faut éviter de vous exposer au soleil. N’hésitez pas à utiliser des protections solaires appropriées. Appliquez une crème solaire 30 minutes avant de vous exposer au soleil.
3. Il est important d’apprendre à gérer le stress. Une personne stressée est relativement plus susceptible de développer le psoriasis ou d’en aggraver les symptômes. Un psychologue peut s’avérer être d’une aide considérable.
4. Maintenez une bonne température dans votre maison. La température ambiante ne doit pas dépasser 19°C. Installez un humidificateur pour vous débarrasser de l’humidité.
5. Il faut éviter de gratter la partie infectée. Si la démangeaison est insupportable, utilisez une crème hydratante pour masser la partie qui démange. Il ne faut absolument pas enlever les croûtes.
6. Hydratez votre peau avec une crème hydratante douce, sans produits chimiques. L’application de la crème se fait plusieurs fois par jour.
7. Évitez les produits cosmétiques irritants. Privilégiez les produits sans alcool.
8. En sortant de la douche, il faut éviter de vous frotter la peau avec votre serviette. Tamponnez-la doucement.
9. Portez des vêtements appropriés à votre taille. Il vous faut accorder une attention particulière aux matières des vêtements. Privilégiez les vêtements en coton ou en lin et évitez des vêtements fabriqués à partir de matières synthétiques.
10. Il faut éviter les aliments acides tels que le café, l’alcool, le sucre blanc, le vinaigre, les viandes et les produits laitiers. Limitez la consommation de plats épicés, de céréales complètes, de miel et de vinaigre.
11. Consommez régulièrement des fruits et des légumes qui contiennent du bêta-carotène comme les carottes, les abricots, les mangues, les légumes vert foncé et les patates douces.
12. Réduisez votre consommation de viandes et de produits laitiers. Les acides gras qu’ils contiennent peuvent déclencher le processus inflammatoire.
13. Ne vous découragez pas et ne perdez pas espoir. La durée du traitement qui est longue peut causer une dépression. Parlez-en autour de vous. Confiez-vous à vos proches et faites de votre mieux pour ne pas laisser la maladie entraver votre vie.